Après une carrière dans l'industrie aéronautique,

Jacques Macé utilise son "droit à la paresse" en écrivant des ouvrages, des articles, en donnant des conférences

à caractère historique, se consacrant notamment au crash du Premier Empire (1812-1815) et à l'exil de Napoléon 1er à  Sainte-Héléne.

 

Il a été de 2005 à 2017 membre du Conseil d'administration du Souvenir napoléonien et est, depuis 2011, membre du Conseil d'administration de la Fondation Napoléon.

 

Il est associé, en tant que consultant historique, aux recherches relatives à l'ADN de la famille Bonaparte, menées à l'Institut d'Anthropologie moléculaire de Paris.

 

 

COLLABORATIONS

 

Sainte-Hélène, île de mémoire, direction Bernard Chevallier, Michel Dancoisne-Martineau, Thierry Lentz. Articles Les soixante-huit mois de Longwood et Les oubliés de Sainte-Hélène, Fayard, 2005

 

Dictionnaire Napoléon, Direction Jean Tulard. Article Empoisonnement, Fayard, 1999 

  PUBLICATION  2019

        JOURNAL  DU  GENERAL  GOURGAUD

   Version intégrale, présentée et commentée

               par  Jacques Macé,

    PERRIN/Fondation Napoléon, Collection

             Bibliothèque de Sainte-Hélène

                        ( dir. Therry Lentz)

 

DSC00596.JPG

Site  créé par Armelle  Macé